Ce que Cynthia disait ou Le bibliothécaire et les standards du web

Bienvenue ou Le chignon qui cache la forêt

23 avril 2006

Bienvenu-e-s à idsuisse.org. “Encore un blog?” dirait-on. Encore un blog. Dans l’océan de journaux pseudo intimes, des règlements de comptes virtuels, de condescendance à la mode, de geeks déchaînés. Mais pour parler cette fois-ci, librement dans la mesure du possible, des changements qui bouleversent - parfois - nos professions, de ce qui nous y interpelle, nous touche, nous inquiète et nous fait plaisir.

femme face au noir. par Benide

Dans la tradition hindoue, le chignon, porté par les ascètes, est symbole de renoncement. Cliché, même de nos jours, la (car dans le cliché c’est “elle”) bibliothécaire traditionnelle en porte un aussi. Les modes et les âges ayant changé, le chignon est maintenant plutôt mentale : chignon de l’extérieur, du regard externe et chignon de l’intérieur, du conservatisme inconscient. Des politiciens, des décideurs (et “décideuses”) et mêmes des personnages du monde académique n’hésitent pas à nous classer entre la sécrétaire et la pièce de musée. Pourtant, il n’y a qu’à regarder, exemple parmi d’autres, des sites web institutionnels, pour se rendre compte de l’utilité d’un professionnel de l’info - doc dans la structuration et valorisation du contenu (et de ce qui arrive quand on n’en tient pas compte).

Mais ce qui est plus inquiétant c’est le “chignon intérieur”. Il ne s’agit pas seulement de “l’effroi technologique”, de la peur du changement. Il y a parfois, chez certain-e-s d’entre nous, un mouvement de répli, une répugnance à se jetter dans la mélée, que ce soit au niveau de la défense de nos droits ou de l’appropriation, risquée parfois, des nouvelles technologies, afin d’en extraire le maximum. Encore plus étrange quand nous en vantons les mérites. Dans un cas, comme dans l’autre, renonçons, s’il vous plaît, à l’ascétisme des sadhu. Les restrictions budgétaires s’appliquent à nous y ramener de toute manière.

Puisse ce blog contribuer, soit-il de manière infime, à délier le “chignon”. Même s’il n’est qu’une goutte dans l’océan de l’info. Ou plutôt un grain de sel.

Articles : Bibliothéconomie

1 Commentaire Votre commentaire

  • 1. heg1  |  25 avril 2006 heure 10:30

    Très intéressant !

Laissez un commentaire

Vous devez vous connecter ici pour ajouter un commentaire.

Rétrolien  |  Subscrivez aux commentaires via le fil RSS


Ce blog

Réflexion et opinion libre autour du monde de l'information documentaire...et la société

Recherche

Billets par jour

février 2018
L Ma Me J V S D
« nov    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  

Descripteurs

Syndiquer

Gestion: